Spécialiste de la mise au point, réparation/vente de pièces détachées Injection Disel
AUTO - PL - TP - INDUSTRIEL - MARINE - AGRICOLE

Principe de fonctionnement
Les injecteurs électromagnétiques équipant le « rail commun » remplacent les ensembles porte-injecteurs des systèmes traditionnels, et se montent sur la culasse avec de fixations par brides. Ces injecteurs pilotés par le calculateur d’injection, sont des pièces de « haute technicité ».

La pompe haute pression d’un système à rail commun a pour mission d’envoyer en continu vers le rail accumulateur une quantité de carburant suffisante sans excès à une pression donnée (entre 200 bar et plus de 1 800 bar selon les système ; 1 bar = 100 kPa), dans toutes les plages de fonctionnement du moteur, et pendant toute la vie du moteur.
De plus la montée rapide en pression dans le rail doit permettre le démarrage rapide du moteur.

bosch crip

L’injecteur Bosch
Fonctionnement
La quantité de carburant injectée est influencée par les paramètre suivant (figure)
- pression dans le rail accumulateur ; 
- débit hydraulique de l’injecteur (diamètre, nombre de trous, levée d’aiguille) ;
- temps de réponse de l’injecteur (ouverture et fermeture de l’aiguille) ;
- durée de commande de l’électro-aimant par le calculateur.

Injecteur fermé (temps d’attente)
L’induit de l’électro-aimant (non alimenté) est en appui sur la bille, le circuit de retour est isolé.
La haute pression dans la chambre de commande pousse le piston de commande en appui sur la cale de levée, l’aiguille d’injecteur  reste plaquée sur son siége (la somme des pressions piston de l’injecteur.
L’ouverture de l’injecteur
L’étage de puissance du calculateur alimente l’électro-aimant (80 V ET 20 V au début de l’appel, puis 12 V  et environ 10 à 12 A en courant de maintien) temps de réponse de la première génération Bosch inférieur à 300 µ (microseconde)
L’induit se soulève et libère la bille de son siège, une fuite de carburant par l’orifice calibré (A) est créée vers le circuit de retour.
L’entrée de carburant haute pression à travers l’orifice calibré (B) plus petit que le (A), ne compense pas la fuite, la chute de pression dans la chambre supérieure de commande permet à la haute pression de la chambre inférieure de soulever l’aiguille de son siège.
L’injection a lieu, et continue tant que dure l’alimentation de l’électro-aimant par le calculateur.
Fermeture de l’injecteur
Dès la fin de l’activation de l’électro-aimant, le ressort de l’induit pousse celui-ci vers le bas la bille est pressée sur son siège, et obture le circuit de retour. 
La haute pression augmente dans le volume de commande, et provoque la fermeture de l’aiguille d’injecteur.

L’ouverture de l’injecteur
L’étage de puissance du calculateur alimente l’électro-aimant (80 V ET 20 V au début de l’appel, puis 12 V  et environ 10 à 12 A en courant de maintien) temps de réponse de la première génération Bosch inférieur à 300 µ (microseconde)
L’induit se soulève et libère la bille de son siège, une fuite de carburant par l’orifice calibré (A) est créée vers le circuit de retour.
L’entrée de carburant haute pression à travers l’orifice calibré (B) plus petit que le (A), ne compense pas la fuite, la chute de pression dans la chambre supérieure de commande permet à la haute pression de la chambre inférieure de soulever l’aiguille de son siège.
L’injection a lieu, et continue tant que dure l’alimentation de l’électro-aimant par le calculateur.


Fermeture de l’injecteur
Dès la fin de l’activation de l’électro-aimant, le ressort de l’induit pousse celui-ci vers le bas la bille est pressée sur son siège, et obture le circuit de retour. 
La haute pression augmente dans le volume de commande, et provoque la fermeture de l’aiguille d’injecteur.
Vente de pièces détachées : partenaires